Aller au contenu principal

Lecture/Création

  • « ... j'ai toujours rêvé d'aller à San Gimignano... quand j'y arrive enfin, sorte de déception : la réalité est inaccessible. Je n'arrive pas à toucher. L'image est trop forte. Elle est saturée. San Gimignano est une forteresse, et la beauté m'étouffe. Ne reste que le vent. Rien ne peut traduire ce vent... je ne sais pas comment on peut braquer une caméra...
  • « ... si l'on parvenait à surmonter la contradiction du Che, l'histoire ne ferait-elle pas un pas en avant? Cette rengaine philosophique semble de mise pour comprendre quelque chose de ce saint pêcheur, de ce Christ tortionnaire, de cette star de la révolution, de cet objet de consommation d'une génération de t-shirt, de cet objet de lutte d'une génération de guérilleros...
  • Trois extraits musicaux tirés du Horspeil  « Ils » viennent : Khédive et Mamelouk, en un seul, sur son patron (tiré de la tétralogie de Horspeil « A », 1988-2008) sont présentés dans cette  émission. Il s'agit de « Indicatif spatial », « Septembre, mois de trahison » et « Dévorer la route ». Compositeur : Benjamin ...
  • « ... découvrir que le détail contient le monde a été la révélation de ma vie. Cela m'a permis d'abandonner les grandes théories... 5 août 1962, 5 août 1906, 5 août 1400... Suis-je en train de faire une attaque en règle contre la religion ? Je dirais que non, car cette attaque je pourrais très bien la faire contre un rationalisme extrême, contre un discours technicien, contre un...
  • « ... j'ai habité pendant trois mois à Riga (en Lettonie)... ce que je suis allé y chercher - et c'est une recherche impossible -, c'est des bouts de ce passé soviétique, de ce passé communiste... cette expérience dans un dehors qu'est devenu mien m'a permis un retour réfléxif sur le Québec et le Canada... »
  • « ... le Marché de la poésie... la compulsion de la publication... la disparition du sacré dans la poésie contemporaine -- c'est-à-dire, au sens strict, étymologique de sacer (ce qui est mis en retrait, gardé en secret, ce qui ne participe pas forcément du monde de la parution et de la comparution)... quel peut être le devoir de fidélité que l'on peut avoir envers Blanchot dans une...
  • « ... je ne suis pas quelqu'un qui aime l'actualité, qui lit les journaux, qui écoute les nouvelles... c'est l'ennuyant, le prévisible ou l'ordinaire qui m'intéresse plus que l'extraordinaire... parler du manque d'événement, du pas-digne-de-mention, c'est parler des femmes... de la littérature des femmes... on n'est pas obligé de partir à la...
  • « ... j'avais eu la chance de voir Jean Baudrillard à l'émission de Bernard Pivot, j'avais à peine 19 ans, et j'avais été obnubilé, renversé par son discours qui ne ressemblait à rien de ce que j'avais connu jusque-là... la campagne électorale québécoise 2007 n'a pas eu lieu... nous gagnerions à écouter un peu plus les arbres, les rivières, les pauvres, les...
  • « ... Haïti occupe quand même une place qui devrait être centrale dans l'histoire moderne... des vendeurs de téléphones portables qui pendaient en grappes sur leurs épaules comme des fruits exotiques... dans l'île d'à-côté, à Cuba, on est frappé par le contraste... ce roman parvient à donner une figure exacte du flou du temps et des voix... des dépossessions et des...
  • « ... entre ce "je" du dedans de l'atelier et ce dehors, imprenable, c'est-à-dire toujours m'échappant, en ce moment il y a l'espace de la vitre, comme je dirais l'espace de la peinture... ce givre me ramène temporairement à une marge où le présent est aboli... comment rester tout à fait tranquille alors que le début de janvier est chaud comme un printemps...