Aller au contenu principal

Yolande Villemaire

(Saint-Augustin-de-Mirabel, le le 28 août 1949) Romancière et poète, Yolande Villemaire a obtenu un baccalauréat en théâtre et une maîtrise en lettres de l'Université du Québec à Montréal. Son roman La Vie en prose lui vaut le Prix des Jeunes écrivains du Journal de Montréal en 1980 et La Constellation du cygne le Prix Roman du Journal de Montréal en 1985.... Yolande Villemaire a aussi obtenu, avec sa pièce radiophonique Belles de nuit, le Prix du Concours des oeuvres radiophoniques de Radio-Canada en 1980. Elle a également remporté la bourse Yves-Thériault de Radio-Canada pour le synopsis de sa dramatique La femme de sel ainsi que le concours de nouvelles de Radio-Canada en 1998.

Yolande Villemaire a été l'invitée d'honneur au Salon du Livre de Montréal en 1997. Elle enseigne la littérature au cégep André-Laurendeau et publie alternativement recueils de poésie et romans depuis 1974. Elle a donné de nombreux ateliers d'écriture ainsi que des lectures de poésie. Bénéficiaire du studio du Québec à New York en 1985, elle y crée, en anglais, le « work in progress » Rose Sélavy, New York, 1921, dont elle présentera de nouvelles versions à Edmonton (Alberta), à Windsor (Ontario) ainsi qu'à San Diego en Californie. De 1989 à 1991, elle vit dans un ashram au Maharashtra en Inde et écrit un roman intitulé Le dieu dansant qui lui vaudra le Prix Edgar-Lespérance en 1995. Les poèmes de La Lune indienne puisent à la même source et témoignent de cette expérience.

C'est au Studio de la Société des Gens de Lettres à Paris qu'elle a écrit en 1994 les textes de Céleste tristesse. En 1996, elle fait une tournée en France dans le cadre de l'événement « Le temps du Québec » organisé par le Centre National du Livre. Elle dirige la collection « Hiéroglyphe » chez XYZ éditeur. Elle présentait la poésie-performance Résonances au Centre culturel canadien à Paris dans le cadre du Printemps des poètes 2000 puis en banlieue parisienne. Une rétrospective de ses poèmes intitulée D'ambre et d'ombre est parue en 2000. Un ouvrage d’Osvaldo Lanzolla, Letteratura del Québec e l’universo femminile paru en 2005, a été consacré, en partie, à l’analyse de sa production romanesque, au cours des différentes phases de l’évolution de son écriture. En 2008, elle reçoit à Mexico le VIe Prix international Jaime Sabines-Gatien Lapointe, décerné chaque année alternativement à un auteur mexicain ou du Québec.

(source: ILE)