Aller au contenu principal

Nathalie Stephens

Née en 1970 à Montréal, Nathalie Stephens est l'auteure de plusieurs livres écrits en français et en anglais, publiés au Québec, au Canada et aux États-Unis, dont Paper City, Je Nathanaël, L'absence de lieu (Claude Cahun et le livre inouvert), The Sorrow and the Fast of it, At Alberta, et... s'arrête? Je. Traduite en slovène, en bulgare et en basque, Stephens a elle-même traduit en anglais Catherine Mavrikakis, Suzanne Jacob et Édouard Glissant. Elle a aussi traduit Gail Scott, R.M. Vaughan, Bhanu Kapli et John Keene en français. En 2008, elle remportait le prix Alain-Grandbois pour ... s'arrête? Je. Elle vit à Chicago.