Aller au contenu principal

Hélène Dorion

Hélène Dorion est née à Québec en 1958. Depuis 1983, elle a publié plus d’une vingtaine de livres, parmi lesquels Ravir : les lieux (poésie), La Vie bercée (album jeunesse), Sous l’arche du temps (essai) et Jours de sable (roman). Une rétrospective de son œuvre poétique (1983-2000) a paru en 2006 aux Éditions de l’Hexagone, sous le titre Mondes fragiles, choses frêles.... Hélène Dorion est aussi l’auteure de livres d’artistes. Elle collabore régulièrement à des ouvrages collectifs, et ses textes figurent dans de nombreuses anthologies qui paraissent au Québec et à l’étranger.

Son œuvre, traduite et publiée dans une quinzaine de pays, lui a mérité plusieurs distinctions et prix littéraires, dont le prix Anne-Hébert, le prix Aliénor, le prix International de Poésie Wallonie-Bruxelles, le prix du Festival International de Poésie de Roumanie et le prix Alain-Grandbois. En 2005, elle a été la première Québécoise à se voir décerner le prix de l’Académie Mallarmé, remis pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la parution de Ravir : les lieux, livre qui lui a également mérité le prix du Gouverneur général du Canada, en 2006.

Hélène Dorion dirige régulièrement des numéros de revues consacrés à la littérature québécoise. Elle a fait partie de la rédaction de revues, dont Livres et Auteurs québécois, Estuaire (Québec), Présages (France), Cronica (Roumanie), Le Courrier du Centre International d’Études Poétiques et Regart (Belgique), et elle a collaboré, à titre de critique, à diverses publications culturelles. Elle a préfacé des ouvrages de poésie et préparé des anthologies de poètes québécois, notamment une édition de poèmes de Saint-Denys Garneau. Elle a aussi réalisé une série d’enregistrements audio de poésie et musique. De 1991 à 2000, elle a été directrice des Éditions du Noroît. En 1999 et 2000, elle a été écrivain en résidence à l’Université du Québec à Montréal, puis à l’Université de Montréal.

Hélène Dorion fait partie des jurys permanents des prix internationaux de poésie de langue française Léopold-Senghor et Louise-Labé. En 2006, elle a été élue membre de l’Académie des lettres du Québec. En 2007, elle est faite Chevalier de l'Ordre national du Québec. En 2009, elle a obtenu le prix Charles-Vildrac, de la société des gens de lettres de France, pour son livre Le Hublot des heures. Elle obtient la même année le prix de la revue Études françaises pour son récit L'Étreinte des vents.

(source: ILE)