Aller au contenu principal

Le dehors, l’impossible et moi

Chaque mois, un intellectuel différent (psychanalyste, sociologue, philosophe, artiste, écrivain, etc.) se laisse habiter, envahir par le monde extérieur — dans le sens le plus indéfini du terme. À la fin du mois, il (ou elle) transforme en lui-même, puis dans la parole, ce dehors auquel il a offert son hospitalité. Depuis le silence, une voix surgit, seule avec le micro et ses fantômes. L’espace public, pour nommer celui-là, a peut-être ainsi la chance d’être interprété à nouveau, retraduit, avec un délai, en après-coup.

Mars 2008 selon Elsa Laflamme

1 Mars 2008
Une chronique mensuelle
Avec Elsa Laflamme
Ajouter à la liste d'écoute Année: 2008
Durée: 17:36
Télécharger
share

« ... ce qui m'interpelle, me mobilise et me questionne dans l'événement, c'est la force de frappe qu'il constitue. Une fracture, personnelle ou collective, intime ou historique. L'événement tient de l'effraction, il est la secousse à laquelle on ne saurait échapper, physiquement ou psychiquement... enfant déjà, j'étais avide de récits de guerre, fascinée par la vie d'Anne Franck... je pleurais chaque 11 novembre en entendant les anciens combattants témoigner aux nouvelles de dix-huit heures... »