Aller au contenu principal

Rencontres des écrivains du CRILCQ

L’une des principales raisons d’être du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) est de contribuer à une meilleure connaissance de la littérature et de la culture du Québec, tant par de grands travaux de synthèse que par la réflexion théorique sur la littérature et la culture contemporaines. Le CRILCQ se distingue de la plupart des autres centres de recherche universitaires par l'importance qu'il accorde aux écrivains dans ses activités régulières.

Rencontre avec Mélikah Abdelmoumen

12 Avril 2010
L'autofiction jouée, déjouée… rejouée?
Animé par Gilles Dupuis
Ajouter à la liste d'écoute Année: 2010
Durée: 79:51
Télécharger
share
Radio Spirale

Après avoir flirté avec l'autofiction dans Le dégoût du bonheur (Point de fuite, 2001), l'avoir pastichée dans Alia (Marchand de feuilles, 2006), puis s'en être éloignée dans Victoria et le Vagabond (Marchand de feuilles, 2008), quelle direction, quel genre, quel ton donner au roman à venir ? Pour Mélikah Abdelmoumen, il s'agit aujourd'hui de se défaire d!une écriture trop consciente, trop soucieuse de la taxinomie, des genres en vogue ou en disgrâce, de la réception. Comment choisir la voie de son propre désir, de son propre plaisir ? Comment donner voix à un deuil qui a du mal à se faire et découvrir quelle métaphore il est susceptible de dicter, d'édicter, pour en faire un roman au sens large — où la vie, comme toujours, aura servi de catalyseur à la fiction…