Aller au contenu principal

Événements Olivieri

Créée en 1985, Olivieri est avant tout une librairie qui a choisi de rendre accessible la plus pertinente diversité de titres dans tous les domaines et demeure convaincue que la richesse de la vie intellectuelle repose aussi sur notre engagement de libraire. Le livre reste pour nous le plus important lieu de débats, de réflexions et d’échanges. Nos rencontres les prolongent.  Mais écouter ne remplace pas la lecture !

L'instant du danger - L'exil forcé des demandeurs d'asile

12 Septembre 2012
Animé par Georges Leroux
Avec
extrait
Ajouter à la liste d'écoute Année: 2012
Durée: 84:40
Télécharger
share
Radio Spirale

Causerie et lancement
L’INSTANT DU DANGER - L’EXIL FORCE DES DEMANDEURS D’EXIL

À l’occasion de la parution aux éditions du passage de «L’instant du danger - Réflexions d'un psychanalyste et témoignages sur l'exil forcé» de Michel Peterson et Charles-Henri Debeur.

Une causerie avec Georges Leroux, Joël Des Rosiers, Charles-Henri Debeur et Michel Peterson.

Michel Peterson est psychanalyste. Depuis plus de 10 ans, il reçoit dans son cabinet des demandeurs d’asile originaires de partout dans le monde : Argentine, Brésil, Haïti, Sierra Leone, Algérie, Palestine, Afghanistan, Inde, Chine, Cambodge… Depuis 10 ans, il écoute la souffrance de ces personnes soumises à une migration forcée.

Avec la montée des idéologies sécuritaires depuis le 11 septembre, la torture semble pour plusieurs de plus en plus acceptable et serait même devenue dans certains cas «nécessaire». Elle ne se produit donc pas quand la Raison dérape; elle est une décision «légitimée» par le fait que le torturé est un humain que l’on peut «tuer» en toute impunité.

Les personnes qui ont subi cette violence et fuient leur pays pour demander l’asile se trouvent aux prises avec des souvenirs terrifiants. C’est comme psychanalyste que Michel Peterson les écoute depuis plusieurs années, tentant d’affronter avec eux les effets de déportation, de disparition et d’effacement qui, sans la possibilité d’une parole adressée, les plongerait à jamais dans le déshumain.

Le livre

«L’instant du danger» livre ses réflexions sur la condition de réfugié, sur ce moment où une vie bascule. Ses propos sont accompagnés de témoignages de près d’une trentaine de « survivants». Accompagné du photographe Charles-Henri Debeur, il donne un visage et une voix à ces héros anonymes. Il souhaite ainsi sensibiliser le public à la situation de ces milliers de personnes traumatisées qui vivent l’exil au quotidien.

« On pourra être surpris que ces visages – et ces corps – soient exposés aussi crûment et ne restent pas cloîtrés dans l’ombre à laquelle plusieurs d’entre eux sont condamnés. Or, chacun des humains qui a accepté de paraître ici sait qu’il pose un geste important pour la collectivité : il parle et la fait accéder à une autre scène. » Michel Peterson