Aller au contenu principal

Événements Olivieri

Créée en 1985, Olivieri est avant tout une librairie qui a choisi de rendre accessible la plus pertinente diversité de titres dans tous les domaines et demeure convaincue que la richesse de la vie intellectuelle repose aussi sur notre engagement de libraire. Le livre reste pour nous le plus important lieu de débats, de réflexions et d’échanges. Nos rencontres les prolongent.  Mais écouter ne remplace pas la lecture !

Causerie: Propos d'une pédagogue - Soeur Louise Bonta

7 Octobre 2013
Animé par Jean Louis Fleury
Avec Sœur Louise Bonta
extrait
share
Radio Spirale

À l’occasion de la parution aux éditions du passage du livre La carotte et la marguerite. Propos sur l’éducation, dix-huit entretiens avec Sœur Louise Bonta, Jean Louis Fleury s’entretiendra d’éducation et de pédagogie avec Sœur Louise Bonta.

Femme d’exception, d’action et de réflexion Soeur Louise Bonta a dirigé la Villa Sainte-Marcelline à Montréal du début des années 1960 à sa récente retraite. Elle a donc participé à toutes les transformations du système scolaire québécois. Au cours de l’été 2011, l’écrivain Jean Louis Fleury a rencontré Soeur Louise Bonta pour une série de dix-huit entretiens abordant des thèmes variés tels le rôle de l’école et de l’enseignant, l’éducation, la pédagogie. À travers ses propos à la fois personnels et profondément universels, cette québécoise d’adoption et religieuse hors du commun, dresse un portrait inspirant du système éducatif, de ses réussites, de ses échecs et des défis qui l’attendent.

L’école ne peut changer une carotte en marguerite... Mais elle doit cultiver les deux, avec le plus d’attention, de compétence et d’amour possibles pour que la carotte et la marguerite arrivent chacune à leur plein épanouissement. — Soeur Louise Bonta

Causerie avec Sœur Louise Bonta
Née à Milan en 1936, son enfance est profondément marquée par la seconde guerre mondiale. Elle grandit dans un univers laïc et intellectuel. En 1952, faute de place dans le lycée public qu’elle souhaite fréquenter, elle intègre l’école des Marcellines de Piazza Tommaseo. C’est le début d’une vie dédiée au projet de ces religieuses hors du commun. En 1961, elle s’installe au Québec où les Marcellines ouvrent un nouvel établissement. Elle dirige cet établissement, ainsi que deux autres ouverts par l’école dans les années 60 et 90, jusqu’en 2012. Bien qu’aujourd’hui retraitée, elle continue de s’impliquer dans différentes activités de l’école.

et Jean Louis Fleury
Historien et auteur de plusieurs nouvelles, romans (série Les Marionnettistes, 2010-2011) et essais historiques (Les porteurs de lumière, 2004), il est le père de deux enfants ayant étudié à la Villa Sainte-Marcelline, sous la gouverne de Soeur Louise Bonta.

Kiosque à Limonade