Aller au contenu principal

Louise Dupré

(Sherbrooke, le 9 juillet 1949 - ) Poète, romancière, dramaturge et essayiste, Louise Dupré a étudié à l'Université de Sherbrooke puis à l'Université de Montréal, où elle a obtenu, en 1987, un doctorat en lettres. Sa thèse porte sur la nouvelle poésie québécoise au féminin. De 1981 à 1984, elle a fait partie du collectif des Éditions du Remue-Ménage, où elle a été responsable du comité de lecture. En 1988, elle est entrée au comité de rédaction de la revue Voix et Images : Littérature québécoise, dont elle a été directrice de 1995 à 1998. Elle a participé à plusieurs rencontres, tables rondes, colloques et émissions radiophoniques sur l'écriture et la littérature au féminin. Elle a fait paraître des textes de poésie, de fiction et de critique littéraire dans de nombreuses revues et anthologies québécoises et étrangères. Plusieurs de ses textes ont été traduits dans d’autres langues. Elle est professeure de littérature à l'Université du Québec à Montréal et directrice de la Rencontre québécoise internationale des écrivains, tenue annuellement sous l’égide de l’Académie des lettres du Québec.
Auteure d’une quinzaine de titres, Louise Dupré a obtenu plusieurs prix et distinctions, dont le Prix Alfred-Desrochers pour son recueil La Peau familière en 1984, le Grand Prix de poésie du Festival international de Trois-Rivières pour Noir déjà en 1993, le Prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec et le prix de la Société des écrivains canadiens pour son roman La memoria en 1997. La pièce Tout comme elle a mérité le prix de la critique 2005-2006 de l'Association québécoise des critiques de théâtre, dans la catégorie Montréal. En 1999, elle était reçue dans les rangs de l'Académie des lettres du Québec et, en 2002, dans ceux de la Société royale du Canada. En 2011, elle a reçu le Grand Prix Quebecor du Festival international de la poésie et le Prix littéraire du Gouverneur général, catégorie poésie, pour son recueil intitulé Plus haut que les flammes.

 

Source: ILE