Aller au contenu principal

Aline Apostolska

(Skopje (Macédoine), le 2 mai 1961 - ) Romancière, nouvelliste et essayiste, Aline Apostolska, arrivée à Paris à l'âge de 4 ans, a grandi dans la langue et la culture françaises et parle cinq langues (français, anglais, allemand, serbo-croate et macédonien). Historienne de formation (Paris VII - Jussieu), elle devient journaliste de presse écrite et de radio en 1981 (France-Inter, RTL, Paris-Match, Lui, Newlook, Globe, Libération, Pour la Danse).... Elle dirige une collection aux éditions Dangles (1991-1997) et publie dix-huit ouvrages en France entre 1986 et 1997 (nouvelles, récits, série de livres d'astrologie et contes). Elle s'installe en Montréal en 1998 et travaille comme animatrice d'émissions littéraires à la Chaîne culturelle de Radio-Canada. Elle signe des chroniques hebdomadaires dans la presse écrite, d'abord au Devoir, puis au Journal de Montréal, et aujourd'hui dans La Presse. Elle poursuit au Québec sa carrière d'écrivaine. Son récit autobiographique Lettre à mes fils qui ne verront jamais la Yougoslavie, paru en France en 1997, sera notamment repris en 2000 par la maison Leméac. Elle dirige la collection « Ici l'Ailleurs » chez cet éditeur.

Habituée des salons du livre (Montréal, Hull, Sept-Îles, Rimouski, Québec et Paris), auxquels elle participe comme auteure et souvent comme animatrice de débats et de tables rondes, elle participe aussi à la Rencontre québécoise internationale des écrivains, en 2000 et 2001. Aline Apostolska est membre de l'Agessa (France) depuis 1987 et membre titulaire de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois depuis septembre 2001.

(Source: l'ILE)